Jocelyn CHOLLET – ULTEAM RACING – Promosport

26 mars, 2008

Promosport 500 – saison 2008 – Ledenon 1

Classé sous s 2008 -1- Ledenon — ulteamracing @ 15:02

promosportledenon.jpg circuitledenon.jpghttp://www.ledenon.com/

La 1ère de LEDENON…

Nous voici partis le mercredi au circuit de Ledenon pour la première course de la saison.

Arrivée sur le paddock en fin d’après midi le vent souffle un peu.

C’est parti, on sort le matériel et on commence à monter le barnum. Le vent s’intensifie…Le WE galère commence.

Bon je profite d’avoir un ami qui n’habite pas trop loin pour lui demander du secours. Il arrive avec de la grosse corde et des chevilles pour ancrer au sol. Le vent est de pire en pire et ne nous facilite pas la tache pour s’installer.

Enfin on y arrive !

Fatigués on se fait un petit casse croûte et direct dodo. Fred dans sa tente et moi dans le fourgon.

Il est déjà 2h du matin….. Une petite heure de sommeil et quelques rafales de vent plus tard, je vois le barnum mal parti. Je réveille Fred et l’on est parti pour tout vider du barnum dans sa tente et arrimer au mieux le reste.

Bref, après une nuit de galère et un sommeil plus que léger et gelé dans le fourgon, il fait jour. Le barnum n’a pas aimé du tout les rafales. Bon le moral est dans les chaussettes mais heureusement les amis pilotes de la promo sont là pour m’aider et me remonter.

Fred me propose que l’on prenne une chambre d’hôtel, pour passer des nuits confortables et reposantes. Au final c’est un vrai bonheur de faire le pilote d’usine.

dsc00955.jpg

Bon malgré tout ceci, il faut s’inscrire pour aller rouler et découvrir ce circuit.

C’est bon on y va, pas motivé, mais il le faut au vu du soutien que tous les autres m’apportent.

Ouhaa c’est un circuit de fou !! On ne sait pas où l’on va, aucun visuel sur les sorties de courbes, plusieurs virages en aveugle, des côtes où l’on ne sait pas ce qui se cache derrière… C’est de la folie ! Mais au final, ça me plait.

Au 3ème tour la chance continue… une rafale me pousse vers l’extérieur du virage, à la fin du triple gauche, je redresse la machine, je freine et paf me voilà par terre.

Je me relève de suite, le réservoir n’a rien (ben oui je ne sais pas pourquoi je me suis juste inquiété de ça !?) je repars.

Ha le guidon est un peu tordu. Tant pis, je profite de la séance au maximum et m’adapte à cette « nouvelle » position. Au retour, je donne donc un peu de travail à Fred venu en mécano, cuisinier, team manager, barman….. moulticarte.

Après midi on remet ça, avec moins de vent plus d’entrain et de plaisir. Les chronos s’améliorent (2secondes au tour).

Grande découverte aussi pour moi : les couvertures chauffantes ; mon cadeau de noël (merci Béa) ; c’est génial !

1ère nuit à l’hôtel ; un vrai bonheur après la précédente, de plus il se met à pleuvoir et les douches du circuit sont froides.

dsc00950.jpg

Vendredi, on recommence les essais libres. Il faut que j’en profite pour bien progresser. Le vent est toujours présent mais il a tourné à l’opposé… et la piste est humide. Cool j’aime bien la piste comme ça, en plus je me fais déjà moins doubler. Je profite de ces conditions pour améliorer mes temps (encore 4secondes de gagnées).

L’après midi est sec mais l’amélioration ne sera que d’une seconde par rapport au matin. Je reste satisfait des ces essais libres car j’ai rempli un de mes objectifs : tourner en moins de 1’50’’.

On fini par les habituelles vérifications administratives et contrôle technique. Puis le briefing pour rappeler à chacun les diverses réglementations et le déroulement du WE.

Nous sommes 48 engagés pour cette fois ci.

Samedi, ce sont les qualifications !

Nous sommes divisés en 2 séries. Je pars dans la première.

Ca roule fort… Très fort ! Au point qu’un peu moins de 2 tours avant la fin de la séance, on me fait sortir car les plus rapides me rattrapent. (raisons de sécurité). Je suis classé 19ème de ma série et j’ai encore amélioré mon temps. Je n’irai donc pas directement à la finale, il me faudra passer par la « consolante ».

Au classement des deux séries, je suis 37ème. Même si ce n’est pas formidable je suis assez content car j’arrive à faire 1’45 ‘’ au tour sur un tracé reconnu par beaucoup comme difficile.

Plusieurs amis de la catégorie me félicitent pour mes temps honorables (pour quelqu’un qui ne connaissait pas le site) et me donnent des conseils pour m’améliorer.

dsc00953.jpg

Dimanche fin de matinée c’est la « course consolante », 12 concurrents seront pris pour aller à la finale. Je suis 9ème. Tout est jouable mais de bons éléments sont derrière suite à des chutes.

Aux vues de mes progressions je me fixe un nouvel objectif en plus de réussir à être repêché pour la finale, descendre en dessous des 1’42’’.

Les places vont être chères.

Je fais un départ assez bon mais au 1er virage les rapides me passent déjà et d’autres en profitent pour s’engouffrer. Là c’est mal parti. Tant pis je ne peux m’en prendre qu’à moi et être moins « timide ». Va donc falloir mettre du charbon et en application les conseils.

repeche.jpg

Sur la ligne des stands, Béa me panneaute 14ème… Ok, je me crache dans les mains et c’est parti pour la remontée. Certains ne sont pas faciles à dépasser, enfin… c’est surtout que je n’ai pas encore « l’agressivité » suffisante. Mais j’y parviens et à chaque passage devant les stands la moitié des copains m’encouragent, tandis que l’autre moitié le fait depuis un autre point du circuit. C’est d’enfer !

Après m’être bien battu je remonte encore sur un groupe mais c’est le drapeau à damier.

Toute l’équipe m’accueille en folie (Béa est déchaînée) et m’annonce que je fini 11ème avec un chrono en 1’43’’480.

C’est bon je fais la finale cette après-midi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

gaetanetmoiavantdpartfinalea.jpgmoiauchaudavantdepartfinalea.jpg

L’heure approche et je me demande à quelle sauce je vais me faire manger en roulant avec les furieux de la finale. Ils sont très rapides.

Bon je vais faire le mieux possible et prendre du plaisir

moidpartfinalea.jpg

Arrive le moment du départ… je le loupe et me retrouve dernier à l’entrée du virage. A la sortie je recolle à un groupe, mais gêné par un concurrent, il s’éloigne. Je passe aux freins, il coupe bien trop tôt… et me voilà parti à cravacher ma monture pour lui en faire sortir son meilleur et rattraper les autres. Je les vois ils ne sont pas si loin.

A chaque tour, je grignote du terrain mais je vois que la tête de course risque de me rattraper. Je remets donc du charbon en ayant bien l’intention de ne pas les laisser faire.

A la sortie d’une courbe je vois plusieurs motos au sol, le drapeau rouge est agité, c’est la fin de la course.

Je me retrouve donc classé 36ème de cette finale. J’aurai aimé faire mieux mais les aléas de la course en ont voulu autrement.

Je reste très content de ce WE où j’ai beaucoup roulé, découvert un circuit de folie et toujours une ambiance formidable au sein des pilotes et leurs entourages.

dsc00984.jpg

Maintenant nouvelle préparation pour dans 15 jours avec la 2ème course au circuit Carole.

popoldit51lepastice |
MOTOGONES |
MCP-FAUVES-1975 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BORN TO BE BIKER HARLEY-DAV...
| CB500T
| VITAL CONCEPT Racing